Le 9 mai, ne ratez pas le transit de Mercure. La planète passe devant le Soleil. Parmi les autres astres à observer, Mars passera à l’opposition, ce sera la meilleure période pour l’observer. Et pour ceux qui ont encore des vœux à faire, un nouvel essaim d’étoiles filantes sera visible en début de mois.

 

 

5 mai : L’essaim d’étoiles filantes Êta Aquarides sera à son maximum d’activité. Alors, surveillez la constellation du Verseau vous devriez y voir de jolis météores. L’essaim sera visible jusqu’à la fin du mois.

 

Photo d’une étoile filante © Fabien Joyau

Photo d’une étoile filante © Fabien Joyau

 

 

6 mai : C’est la Nouvelle Lune ! Elle se cachera dans la constellation du Bélier.

 

8 mai : Au crépuscule, vous pourrez vous régaler du croissant lunaire. Il sera accompagné de sa lumière cendrée.

 

9 mai : Mercure à rendez-vous avec le Soleil ! La planète passera devant le Soleil à partir de 13 h et son transit s’achèvera à 20 h 45 (heure française).

Depuis la Terre, Mercure apparaît 157 fois plus petite que le Soleil, des jumelles sont au minimum nécessaires pour l’observation. Mais ATTENTION LES YEUX, équipez-vous de filtres spéciaux si vous voulez profiter du spectacle. Session de rattrapage en 2019.

 

Le Soleil © Fabien Joyau

Le Soleil © Fabien Joyau

 

 

13 mai : C’est vendredi 13… Mais de panique ! Pas de catastrophe en vue, aucun astéroïde n’approchera le Terre. En revanche, le premier quartier de Lune sera bien là, dans la constellation du Lion.

 

21 mai : C’est jour (ou plutôt nuit !) de Pleine Lune. Elle trônera dans la constellation de la Balance.

 

22 mai : Mars passe à l’opposition. Ce sera la meilleure période pour l’observer. À l’œil nu, vous verrez sont éclat brillant rouge-orangé. Tentez votre chance entre minuit et 2 heures du matin.

 

29 mai : Le dernier quartier de Lune apparaît dans la constellation du Verseau.

 

30 mai : Mars passera au plus près de la Terre (Périgée), à 75,2 millions de km.