Juillet, c’est le mois parfait pour l’observation du bulbe galactique de la Voie lactée. Un concentré d’étoiles époustouflant, visible à l’œil nu ! Parmi les événements du mois, la Terre passera à son point le plus éloigné du Soleil. Le ciel devrait se déchaîner, tout en couleurs, aux alentours du 14 juillet…

 

 

4 juillet : La Nouvelle Lune est dans la constellation des Gémeaux.

 

Ce même jour, La Terre sera à son aphélie. Elle passera à son point le plus éloigné du Soleil (152 millions de kilomètres).

 

Le Soleil au télescope © Fabien Joyau

Le Soleil au télescope © Fabien Joyau

 

12 juillet : Le premier quartier de Lune fait son apparition dans la constellation de la Vierge.

 

14 juillet : Où que vous soyez, vous devriez voir dans le ciel de France des éclairs aux formes étranges et des explosions de toutes les couleurs. Un phénomène étonnant, spectaculaire et récurrent chaque année. Son nom : le feu d’artifice… Bonne fête nationale !

 

16 juillet : Mercure et Vénus se rapprocheront juste après le coucher du Soleil. Les deux planètes apparaîtront ensemble dans le champ d’une paire de jumelles. Un défi de taille pour l’observation car Mercure est peu brillante. Cherchez dans la direction Ouest-Nord-Ouest.

 

Vénus se dévoile © Fabien Joyau

Vénus se dévoile © Fabien Joyau

 

20 juillet : C’est la Pleine Lune. Elle prendra ses quartiers dans la constellation du Sagittaire.

 

27 juillet : Le dernier quartier de Lune apparaît dans la constellation de la Baleine.

 

 

Et sinon, pour juillet…

 

Pensez à observer la Voie lactée :

Le mois de juillet est propice à l’observation du bulbe galactique de La Voie lactée.  Il s’agit de sa partie centrale : très lumineuse, dense en étoiles et en nuages de poussières. À explorer à l’œil nu ou aux jumelles dans un ciel bien noir. Le spectacle débutera au sud et se déplacera vers l’ouest.

 

Le bulbe galactique de la Voie Lactée © Licence Creative Commons/Steve Jurvetson

Le bulbe galactique de la Voie Lactée © Licence Creative Commons/Steve Jurvetson

 

Et Saturne :

Irrésistible, la planète est anneaux reste un bel objet d’observation à cette saison. À rechercher au sud, en début de nuit.