Une comète, Saturne, Vénus et la Lune en ligne, l’occultation d’Aldébaran, etc. Voici quelques bonnes raisons pour sortir affronter le froid du mois de janvier.

 

1er janvier : La comète C/2013 US10 Catalina lance l’année. Elle passera à 0,5° d’Arcturus du Bouvier.

 

2 janvier : La Terre sera au plus près du Soleil (périhélie), à 147,1 millions de kilomètres.

 

Le soleil immortalisé avec un télescope 200/1000 mm. © Fabien Joyau

Le soleil immortalisé avec un télescope 200/1000 mm.  © Fabien Joyau

 

Le même jour (ou plutôt la même nuit), la Lune nous dévoile son dernier quartier.

 

Nuit du 3 au 4 janvier : Préparez vos vœux ! L’essaim d’étoiles filantes des Quadrantides sera à son maximum d’activités.

 

6 janvier : A l’aube, Saturne, Vénus et la Lune sont en ligne. Sacré trio !

 

9 janvier : Encore à l’aube, Vénus et Saturne sont à 0,1°.

 

10 janvier : C’est la nouvelle Lune. L’absence de lumière reflétée par la Lune est idéale pour voir les étoiles les moins brillantes.

 

15 janvier : La constellation d’Orion domine l’horizon sud en fin de soirée. Au cœur de la constellation d’Orion, perceptible à l’œil nu comme une petite tache laiteuse, la nébuleuse M 42 se dévoile.

 

17 janvier : La Lune montre son premier quartier.

 

La Lune se dévoile. © Fabien Joyau

La Lune se dévoile.  © Fabien Joyau

 

20 janvier : Avant l’aube, la Lune occulte Aldébaran.

 

24 janvier : C’est la pleine Lune. Etes-vous sensibles à ses effets ?

 

La pleine Lune au télescope. © Fabien Joyau

La pleine Lune au télescope.  © Fabien Joyau

 

25 janvier : Le soir, regardez à l’ouest. Jusqu’à la mi-février, scrutez la lumière zodiacale après le crépuscule. La lumière zodiacale est une lueur du ciel nocturne due à la diffusion de la lumière solaire sur un nuage de poussières interplanétaires. Elle s’étend en forme de lentille autour du Soleil.

 

Nuit du 25 au 26 janvier : La Lune et Régulus sont à 3°.

 

Nuit du 27 au 28 janvier : La Lune et la géante gazeuse Jupiter sont à 1,5°.

 

31 janvier : On termine le mois comme on l’avait commencé, en parlant du passage de la comète C/2013 US10 Catalina, dans la nuit. Elle passera à 8,5° de l’étoile Polaire.